LE CLOWN-RElationnel

EN MILIEU DE SOIN

La présence régulière de clowns en milieu de soins est une pratique qui suscite un intérêt croissant depuis une trentaine d’année. Cette démarche artistique basée sur l’écoute et l’attention, peut avec pertinence compléter le travail thérapeutique d’une équipe soignante. Il s’agit, par le langage clownesque, de créer des situations de jeu individuelles ou collectives avec les résidents ou patients, les professionnels et les familles. Tout devient alors matière à jouer, à créer, à rebondir, à échanger et à partager : Un regard, un toucher, une parole, une émotion…

Le clown est un être d’émotion et d’imaginaire qui entre facilement en relation, il clownmunique* y compris avec ceux qui n'ont peu ou pas de capacité de communication verbale. Il est aussi celui à qui tout arrive: Il s'ouvre aux surprises, à l'inconnu. Il ne se moque pas mais permet à ceux qu’il rencontre de rire de lui.

 

Le clown est à la fois un être vulnérable et courageux, il vit chaque moment intensément car il ne sait pas faire semblant. C'est un art du moment présent ! Sa sensibilité fait écho avec celle des personnes en situation de vulnérabilité, en s'exprimant par des comportements, des émotions: Il se permet l’enthousiasme débordant, la bêtise la plus profonde…ou le rien, l'apaisement, la légèreté, dans une présence contenante et bienveillante. Il s'agit là d'une parenthèse suspendue poétique pour celle ou celui qui reçoit.

 

Un ancien collègue psychologue d'Ehpad nous disait à l'issu des interventions: "Le clown en milieu de soin devrait être obligatoire dans une prise en charge thérapeutique, pour contribuer au mieux être des résidents."

Nez'essaire !

Clownmunique*, Christian MOFFARTS, fondateur du clown relationnel en 1978 auprès de personnes présentant des troubles du spectre 

NEZ FLEURIS.jpg

Lily


Christelle CHAIZY

 

NEZ FLEURIS.jpg

Christelle joue du hautbois en orchestre depuis plus de 20 ans…(mais oui), et c’est une passionnée ! Mais une passion en amène une autre et un drôle de zèbre prend de la place dans sa vie: le clown! Alors elle roule sa bosse avec lui depuis longtemps…(mais on ne dira pas combien).

 

Depuis 2015, Lily fait les 400 coups dans des Ehpad ! 

Là-bas, elle est TRES grande et a TOUJOURS les z'yeux écarquillés grands comme ça!

 

Elle a plus d’un tour dans ses poches et son incroyable caddie rouge à fleurs jaunes, déborde de joyeux instruments dont son fameux hautbois mais pas seulement !

 

Ça souffle, ça gratte, ça tape, ça secoue, le tout avec doigté s’il vous plaît.

 

Bref, elle danse, elle joue de la musique classique (OU PAS !), et fait des acrobaties farfelues…

Lily_edited.jpg

Barnabé


Jeremy CHOPIN
 

NEZ FLEURIS.jpg

L'homme qui murmure à l'oreille des fers à repasser!

 

Jeremy est professeur des écoles. Il s'épanouit autant devant le tableau que sur scène, et puis, voilà,  le théâtre a eu raison de lui: Il navigue entre Les contes de la rue Broca, Joe et Joe, Virils, au sein de la Compagnie Les Barjes.

 

Son clown à lui, c'est Barnabé.

Il PAPILLONNE.

 

Il se trimbale avec ses boules et ses massues, sa chemise papillons, sa casquette et ses élastiques.

Attention, c’est un VERITABLE professionnel de jongleries en tout genre !

 

Et quand Barnabé apprend au psychologue de l'Ehpad, la technique du jonglage (el professor à ses élèves, altruiste qu'il est) : finalement, on ne sait plus lequel des deux est clown, ou prof, ou jongleur.

Eh ! Barnabé à aussi une boule de cristal à ses côtés, et même qu’elle est un peu étrange : on s’y aperçoit la tête à l’envers et ça, ça fait bien marrer les résidents, d'être perchés !

- "Il est pas là aujourd'hui Barnabé ?" qu'ils disent!

Bref, voilà comment on peut être Plown et Crof' des écoles à la fois ! 

JEREMY C_edited.jpg

Hippolyte


Barthélémy GUERET
 

NEZ FLEURIS.jpg

Barthélémy est l'acolyte de Jérémy dans la Compagnie Les Barjes. Il sillonne les routes, monts, talus d'herbes hautes et théâtres avec Steeve notamment, son seul en scène clownesque.

Hippolyte, c'est le prénom de son clown.

C’est un peu le chouchou des résidents, qui s’adorent à l’appeler "la grande asperge".

- "Alors, elle est où la grande asperge aujourd'hui ? "

 

Ben oui, il est grand, jeune, fort et souple. Oui, plutôt très souple : même pas peur du grand écart ! C’est un ACROBAAAATE  !

Hippolyte chante en japonais mâché, en espagnol, et, il lui arrive aussi de jouer de la clarinette, du bol tibétain...

IL SAIT AUSSI, danser le crapeau et connait un tour de magie que personne n’arrive jamais à comprendre (même pas lui !).

Bref, Hippolyte donne des vagues de douceurs dans un océan de bêtises.

hippolyte.png

Blanche


Claire LEDAN
 

NEZ FLEURIS.jpg

Formée et passionnée du secteur médico-social, Claire a finalement sillonné la France, l'Asie et le Maghreb grâce notamment à l'art (JazzDuetChänChän, Mouktï...). Et voilà qu'enfin, les deux peuvent s'allier: L'art et le médical !

 

Son clown, c'est Blanche. Elle ADORE distribuer des cœurs, ou plutôt : elle NE PEUT PAS S'EN EMPECHER!

Tout le monde y passe: Les résidents, le tableau d’information, le bureau du personnel, la chaise, la branche de lunettes…

Blanche, elle chante. Pas toujours des choses qui veulent dire quelque chose, mais des choses qu’on ressent, là tout au fond du cœur. Et ça suffit d'être ce que c'est.

Elle adore aussi faire des câlins mais le Covid a mis son frein à mains, alors elle se sert les bras puis les envoi très fort avec des baisers vers les résidents.

Blanche marche ET danse mais a aussi besoin de Georges, son fauteuil roulant avec qui la vie est plus douce.

 

Bref, c’est son dada quoi.

Allez hop, roule ma poule, comme sur des roulettes !

__edited.png
TSENG Hsiao-Ting_edited.jpg

Olé 


Astrid TSENG 

NEZ FLEURIS.jpg

Eh Oh.

 

Qui est Astrid TSENG ?

Artiste pluridisciplinaire et diplômée de l’Université nationale des arts de Taipei, Astrid a également étudié à Paris à l'école Philippe Gaulier.

 

Comédienne, elle rejoint l'équipe avec son bagage de clown au sein de l'association Dr Red NOZE, à Taïwan.

Mais qui est Olé ?

Olé, son clown, est à la fois curieuse et timide.

Elle danse, c'est aussi une musicienne: elle a le rythme! 

Olé parait candide et peu se trouver quelques fois maladroite, mais ne la sous estimez point: 

La richesse de son grand cœur réparera ses maladroiteries !

TSENG Hsiao-Ting.jpg

Avec le soutien de la Conférence des Financeurs, en partenariat avec le Chu de Rouen

CONFERENCE DES FINANCEURS.jpg
CHU